Semaine 8 – du 18 au 24 février

Outre les diverses nouveautés concernant les entreprises qui utilisent de plus en plus cette technologique d’impression 3D, quelque soit le procédé utilisé. On peut distinguer cette semaine, trois nouveauté dans le domaine, qui se distinguent des autres de part leur caractères inédits. 


Fortify et son impression 3D magnétique

L’entreprise Fortify. Concentrée sur l’application des matériaux composites robustes s’est penché sur un procédé jusqu’alors non utilisé.

Avec son impression par photo (ou plus communément appelé avec résine), ils ont voulu aller plus loin. Leur botte secrète, c’est les champs magnétiques. 

Cette technologie (breveté) s’appelle FluxprintTM, elle permet de contrôler la microstructure des pièces imprimées. Cela permet de renforcer et d’optimiser pour chaque géométrie, et ce pour chaque application. 
Leur technologie concerne le milieu automobile et aérospatiale.

Le lien de l’entreprise : https://3dfortify.com/process-materials/ 

Le Cloud d’Ultimaker

Lors de l’événement tant attendu qu’est le TCT Asia, qui s’est déroulé du 21 au 23 février. Ultimaker a dévoilé leur cloud, qui se distingue par 4 fonctionnalités majeures :

– “Backups” permet d’enregistrer vos paramètres en ligne pour les retrouver depuis n’importe quel autre poste de travail
– “Marketplace” : Permet l’accessibilité aux paramètres des professionnels et d’avoir immédiatement des paramètres optimisés pour votre matériaux choisis.
– “Marketplace ratings” : Partager ses opinions et expériences
– “Remote printing” Pouvoir envoyer depuis n’importe où vos impression et les suivre à distance.

Lien vers le site officiel Ultimaker : https://ultimaker.com/en/blog/52814-introducing-3d-printing-cloud-tools-and-new-ultimaker-material-alliances

The Manchester Metropolitan University Shcool of Art et leur textile imprimé 3D

Conçu par Mark Beecroft, avec comme matériaux du Nylon PA12, sous forme tubulaire, ils ont conçu ce “textile tricoté”. Imprimé grâce à la l’impression SLS (Selective Laser Sintering).

Cette conception permet d’avoir une ensemble d’excellentes caractéristiques mécaniques, de flexibilité et de finition.

Ils ont conçu par la suite plusieurs types de “tissage” afin de tester chaque type de contrainte mécanique, voici en images des 4 autres types de tissage :

Leurs tests ont vu de très bons résultats. Ce qui a poussé Mark Beecroft a penser que l’étude devrait être approfondie et tester en laboratoire pour connaitre les limites de ce procédé de tissage par impression 3D.

Lien vers l’article publié par Mark Beecroft : https://iom3.tandfonline.com/doi/full/10.1080/17543266.2019.1573269#.XHRVQuhKiUm

Bienvenu sur 3D-Worker

3D-Worker c’est avant tout un espace de partage d’informations et de créations, entre passionnés d’impression 3D, de conception et de design.

Le site est actuellement en construction mais vous pouvez déjà avoir les actualités hebdomadaires publiées chaque dimanche résumant les innovations sur l’impression 3D.

Si vous voulez être tenu au courant de l’avancée du site ou des articles hebdomadaires sur l’actualité, vous pouvez vous abonner à notre newlester.